Chercher
nous avons trouvé 0 résultats
Vos résultats de recherche

Les magasins résistent au e-commerce

posté par Florian Gaiblet sur 6 novembre 2019
| 0

Ces dernières années, le développement du e-commerce en France a entrainé une baisse de la consommation en magasin.

Selon BNP Paribas Real Estate, le résultat n’est pas non plus alarmant et les chiffres restent bons. Bien que l’e-commerce réponde à de nouveaux modes de consommation, l’utilité et l’importance des boutiques physiques n’est pas remise en cause. Cependant, les points de vente doivent innover afin de réussir la transition vers un monde qui se digitalise et ainsi jouer la complémentarité. Ce sont ces points qui vont nous intéresser.

Les magasins s’adaptent au e-commerce

Monoprix est un bon exemple de point de vente innovant dans le monde de la grande distribution :  en signant son partenariat avec Amazon en mars 2018, l’enseigne fait figure de pionnier dans le domaine du phygital (contraction entre les mots « physique » et « digital »). Ce partenariat commercial permet aux clients Monoprix de trouver leurs produits via une boutique virtuelle et d’être directement livrés chez eux.

À travers cet exemple, nous constatons qu’un des acteurs majeurs de la distribution s’ouvre à de nouvelles perspectives. La convergence entre les points de vente physiques et le commerce en ligne semble donc être une étape importante dans l’élaboration des futurs parcours clients. Un virage qui a également été pris par les grandes enseignes de distribution comme Leclerc et Carrefour avec la mise en place de leur système de drive.

Depuis plusieurs années, les français sont de plus en plus nombreux à effectuer des achats en ligne.  En 2017 d’après la Fevad, ils étaient 37,5 millions à acheter en ligne, soit une hausse de 30% sur 2 ans, et ce chiffre ne cesse de progresser. Ce manque à gagner amène donc les magasins à multiplier les initiatives et à s’ouvrir aux innovations.

Le magasin reste un repère et rassure

La recherche du prix le plus bas et le côté pratique de l’achat à distance font partie des principales motivations des clients en e-commerce. Cependant, le commerce physique conserve des atouts essentiels aux yeux des consommateurs : la possibilité de voir, toucher et essayer directement le produit, découvrir l’univers de la marque au travers d’expériences (sensorielles, visuelles…), ou encore bénéficier des conseils des vendeurs. Autant de qualités qui rassurent et pour lesquelles un client, bien qu’il ait pu se renseigner sur internet, apprécie acheter ses produits en magasin.

C’est précisément face à ces atouts que les acteurs du e-commerce se trouvent limités ; ne pouvant ainsi remplacer intégralement les moyens de distribution dit « classiques ». Gardant cela à l’esprit, les magasins et boutiques essaient d’intégrer de nouveaux outils digitaux en support à leur stratégie et souhaitent offrir aux clients une expérience renouvelée. La vente en ligne et en magasin sont donc très complémentaires. De nombreuses boutiques proposent d’ailleurs via une tablette de commander directement un article lorsqu’il n’est pas disponible.

Vous l’aurez donc compris, les magasins ont encore de beaux jours devant eux !

N’hésitez donc pas à contacter l’équipe Altim pour tous vos projets d’ouverture de magasins ou boutiques en région parisienne. Nos professionnels de l’immobilier vous aideront à trouver les locaux commerciaux qui vous conviennent.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Comparer les annonces